oxford-castle
Vivre à Oxford

Un saut dans le passé avec l’Unlocked Oxford Castle

Pour ce premier weekend de l’année, nous avons visité une des principales attractions d’Oxford après ses fameux colleges, l’Unlocked Oxford Castle. Retour 1000 ans en arrière à la découverte de ce château-prison.

Un peu d’histoire

Après que Guillaume le Conquérant envahit l’Angleterre et remporta la bataille de Hastings en 1066, les Normands décidèrent de bâtir le château d’Oxford en 1071.

Le château est devenu peu à peu une prison. Il le restera jusqu’en 1996. Donc concrètement, ça fait seulement 23 ans qu’on ne trouve plus de prisonniers en ses murs.

Après un grand réaménagement, il est à présent possible de visiter le château, mais aussi d’y dormir. En effet, une partie des anciennes cellules ont été transformées en chambre d’hôtel.

oxford-castle

La visite

La visite du château coûte 11.5 £ et est en partie guidée. Le tour avec le guide dure environ 1h, le tout en anglais forcément. Heureusement pour nous, notre guide était très compréhensible (tiens, tiens, peut-être qu’on s’améliore un peu en anglais).

Le démarrage de la visite a commencé par l’ascension de la tour saxonne de Saint-Georges qui compose le château. Il s’agit d’ailleurs du plus vieil édifice d’Oxford. L’occasion pour nous de profiter de la vue à 360 ° sur la ville.

oxford-castleAprès un passage dans la crypte du 11e siècle, nous avons découvert plusieurs des anciennes cellules où étaient enfermés les prisonniers.

Tout au long de nos déambulations, notre guide nous a détaillé les conditions glaçantes de détention.

Par exemple, dans une des cellules, 60 hommes étaient entassés debout, sans lit ni toilettes. La pièce n’était nettoyée que… quatre fois par an.

oxford-castleAu-delà des conditions de vie extrêmement précaires, chaque prisonnier travaillait environ 10h par jour.

Les femmes s’occupaient du linge, un travail difficile, mais au moins utile, contrairement à celui des hommes.

Pour eux, un sort bien pire les attendait. Leur travail consistait en des tâches épuisantes sans but, comme faire tourner une roue dans le vide toute la journée. L’objectif était d’occuper les prisonniers, de les fatiguer pour qu’ils ne se révoltent pas, et surtout de les punir mentalement par un travail absurde et inutile.

Autre fait intéressant, les prisonniers, jusqu’au 19e siècle, devaient payer eux-mêmes leurs frais de séjour ! La nourriture, le linge, le mobilier, tout était à leur charge. Il devait même verser une sorte de loyer à la prison.

Notre guide nous a ensuite laissés découvrir librement l’exposition détaillant l’histoire des lieux. Nous avons fini notre visite par la Castle Mound, la colline à côté du château sur laquelle autrefois s’élevait une tour destinée à la surveillance.

colline-oxford-castle

Impressions mitigées

J’ai bien aimé cette visite, mais, pour être honnête, ce n’était pas non plus transcendant. Il ne reste finalement que quelques ruines de l’immense château qui existait là à l’époque. L’ensemble manque un peu d’interactivité.

Je pense que pour des visiteurs qui ne sont sur Oxford que quelques jours, il y a beaucoup d’autres endroits bien plus intéressants à découvrir !

PARTAGER L'ARTICLE
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire