st-andrews
Voyages

Tu sais que tu es en Écosse quand…

Je sais, je vous ai déjà détaillé en long et en large de notre road trip de 15 jours à travers l’Écosse. Je vous ai parlé de tous les fantastiques lieux que nous avons visités comme Édimbourg, de notre immersion dans la culture écossaise avec les Ardrossan Highlands Games, et même de tous les merveilleux animaux que nous avons croisés sur la route.

Mais j’avais envie d’écrire un dernier article pour vous raconter tous ces petits détails qui ont rythmé notre périple. Du coup, tu sais que tu es en Écosse quand…

Les midges passent à l’attaque

midgesEn parlant un peu autour de nous de notre projet de voyage en terres écossaises, les gens nous ont systématiquement mis en garde contre eux.

Ils sont partout, se déplacent uniquement en bande et sont réputés sans pitié… 2 millimètres de pure terreur… J’ai nommé, les midges !

Ce sont de tout petits insectes volants pour qui, nous, humains, représentons une sorte de buffet de nourriture illimitée.

Il existe différentes espèces, celles auxquelles nous avons été confrontés se nomment culicoides impunctatus, ou encore le moustique des Highlands.

midgesCes affreuses bestioles sévissent tout particulièrement de la fin du printemps jusqu’au début de l’automne. Autant dire qu’en partant en juin, nous étions sûrs de les rencontrer, et ça n’a pas loupé ! Comme nous étions la plupart du temps en pleine nature, nous nous sommes fait piquer à plusieurs reprises.

Heureusement, nous avions acheté l’accessoire indispensable, un antimoustique qui permettait de les tenir à peu près à distance.

Bref, si vous décidez de voyager en Écosse, vous savez quoi emmener dans votre valise !

Le Haggis est le plat traditionnel

bien que souvent dans une enveloppe artificielle à la place. Impensable de passer deux semaines en Écosse sans goûter à une des spécialités culinaires, le Haggis. What ??

Eh bien, âmes sensibles s’abstenir, puisque c’est de la panse de brebis farcie. La farce contient un mélange de cœur, de foie et de poumons de mouton, avec, entre autres, des oignons et des épices. Le tout est traditionnellement cuit à l’intérieur de l’estomac de l’animal, même si c’est souvent cuisiné dans une enveloppe artificielle à la place.

Et vous savez quoi ? Nous avons beaucoup aimé ! On en trouve un peu partout, que ce soit à la carte dans les restaurants ou dans les magasins pour réchauffer à la maison. On l’associe traditionnellement avec des « neeps and tatties », c’est à dire de la purée de navets et de pommes de terre.

Les saisons s’alternent dans la même journée

En partant en vacances en Écosse, nous n’allions clairement pas chercher le soleil. Mais avoir choisi d’y aller au mois de juin nous a offert un temps assez exceptionnel avec peu de pluie et des journées plutôt ensoleillées.

En revanche, nous avons rapidement été confrontés à la fameuse instabilité du temps écossais. Je n’ai jamais assisté à de telles disparités de météo. Il peut pleuvoir et faire beau plusieurs fois dans la même journée, c’est tout à fait normal.

En témoignage, cette photo prise au Castle Fraser. J’avais à peine enfilé mon très sexy poncho pour me protéger d’une trombe d’eau, que d’un coup le ciel s’est complètement dégagé et a laissé place à un grand soleil. Comme dit l’adage, « Si tu n’aimes pas le temps qu’il fait, attends 5 minutes ».

castler-fraser

Le tartan, c’est fashion

invernessUn des symboles de l’Écosse dans l’imaginaire commun, c’est le kilt. Pourtant, nous avons croisé assez peu d’Écossais portant cet habit traditionnel, davantage réservé aux cérémonies et aux jours de fête. En revanche, le tartan, matériau à partir duquel sont fabriqués les kilts, est lui extrêmement présent.

Le tartan est une étoffe de laine à carreaux de couleurs, typique des peuples celtes, avec un motif de lignes horizontales et verticales entrecroisées.

Ce tissu est souvent associé aux clans en Écosse. Pourtant, l’enregistrement des tartans officiels des clans est une tradition récente qui date seulement du 19e siècle. Aujourd’hui, presque tous les clans écossais ont un ou plusieurs tartans attribués à leur nom.

J’ai halluciné du nombre de boutiques dans chaque ville qui proposaient une multitude de vêtements et accessoires dans ce style bien typique.

Les passages pour voiture sont la vie

loch-nessLors de notre périple, nous avons été agréablement surpris de la signalisation des passages pour voitures. En effet, comme les routes sont, à beaucoup d’endroits, sinueuses avec des dénivelés parfois bien dangereux, il est souvent impossible de rouler à deux voitures.

C’est là que les renfoncements sur le côté des voies interviennent, afin de permettre de laisser passer les autres conducteurs.

Eh bien, si au Lake District, ils n’étaient pas toujours bien signalisés, ce qui empêchait de bien anticiper la conduite, les panneaux passing place présents un peu partout nous ont bien sauvé la mise !

Je tiens d’ailleurs à mentionner que les gens sont globalement très courtois sur la route. Les automobilistes s’arrêtent facilement pour vous laisser passer, et un petit signe de la main est toujours effectué pour vous remercier quand c’est vous qui attendez !

Deux langues cohabitent

edimbourgEn Écosse, il y a deux langues officielles. L’anglais bien sûr, mais aussi le gaélique écossais depuis une loi du parlement écossais votée en 2005. Du coup, un peu partout, les deux langues cohabitent, que ce soit au niveau de la signalisation routière, des panneaux d’informations, dans les lieux culturels…

Il y a une volonté forte de continuer à faire vivre le gaélique écossais. L’idée est que la langue soit traitée avec respect égal à celui accordé à l’anglais.

Le golf est pour tous

st-andrewsJ’en ai déjà parlé dans un article, mais ça a vraiment été une découverte pour moi. Côté sport, j’ai toujours associé l’Écosse au rugby.

J’ignorais totalement que le golf faisait aussi partie des disciplines incontournables du pays. À vrai dire, l’Écosse est même considérée comme la patrie de ce sport. À St Andrews, nous étions passés devant l’Old Course, l’un de plus vieux terrains de golf au monde.

L’Écosse est le pays au monde qui compte le plus de terrains de golf par habitant (587 parcours). Ici, ce sport est totalement démocratisé. Les tarifs pour tâter de la balle sont raisonnables, loin des prix prohibitifs que l’on peut retrouver dans d’autres pays.

Pour l’anecdote, les Écossais aiment avancer que le golf a été inventé par les bergers du pays. Afin de tromper l’ennui, il est dit qu’un de leur passe-temps consistait à frapper dans des galets ronds à l’aide de leur bâton pour viser les terriers de lapin.

st-andrews

C’était le dernier article

Et voilà, cet article conclut ma série sur notre road trip en Écosse. Comme vous l’avez sûrement compris, ce voyage m’a particulièrement marqué. À chaque fois que j’écris sur le sujet, je me remémore tous les incroyables moments que nous avons vécu pendant ces deux semaines.

Mais bon, il est temps de passer à autre chose, de belles destinations nous attendent dans les prochains mois !

PARTAGER L'ARTICLE
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire