Inverkirkaig
Voyages

Road trip – 11 jours au nord de l’Écosse

Ah, l’Écosse… Nous y avions déjà fait un séjour inoubliable en 2019. Mais il nous restait toute la partie nord, au-dessus d’Inverness, à découvrir ! Juin a été l’occasion pour nous de faire un fantastique road trip d’environ 1 650 km le long de la route North Coast 500.

Circuit en 11 jours

Détail des étapes

Jour 1 : D’Oxford à Édimbourg

Comme la dernière fois, nous sommes partis d’Oxford en train pour rejoindre l’Écosse. Sauf que cette fois, nous avions la Two Together railcard. Cette carte offre jusqu’à 30% de réduction sur les tickets de train en Grande-Bretagne, à condition de voyager toujours avec la même personne. Pour 30 £ par an, c’est un vrai bon plan !

VanArrivés à Édimbourg, nous sommes directement allés récupérer, non pas une voiture de location comme à l’accoutumée, mais, un van aménagé ! C’était une grande première pour nous, je vous raconte ça en détail dans un article dédié.

Le temps de découvrir notre nouveau chez nous pour les 11 jours à venir, de ranger nos affaires et faire les courses, il était déjà l’heure de trouver un emplacement pour passer notre première nuit !

Spot pour la nuit : Parking loch Leven

Jour 2 : The Hermitage, Pitlochry & Blair Castle

Après une ballade autour du loch Leven, nous sommes partis nous promener dans The Hermitage. C’est un joli bois aménagé au 18e siècle avec une cascade. Mais l’endroit est victime de son succès, nous n’étions pas seuls en ce dimanche matin !

Nous avons donc assez rapidement fui pour rouler en direction d’Inverness et commencer à arpenter la fameuse NC 500. Sur la route, nous nous sommes arrêtés à Pitlochry et son « échelle à saumon ». C’est un ingénieux système de bassins qui permet aux poissons de traverser le barrage pour rejoindre les eaux claires en amont.

Un peu plus loin, nous avons fait une étape au Blair Castle. Les horaires d’ouverture étant passés, nous avions ce superbe  château blanc rien que pour nous.

Nous avons même pu profiter gratuitement des parcs et jardins qui entourent l’édifice. Je suis restée absorbée par une famille de cygnes, plus particulièrement par les adorables cygneaux.

Blair Castle

Spot pour la nuit : Parking Munlochy Clootie Well

Jour 3 : Chanonry Point, Dunrobin Castle, Berriedale & Sinclair Castle

Clootie WellComme nous y avons passé la nuit, avant de reprendre la route, nous avons refait un tour au Munlochy Clootie Well. Un endroit que nous avions déjà visité en 2019.

Les Clootie Wells sont des lieux de pèlerinage dans les régions celtiques. Ce sont des puits ou des sources, entourés d’arbres où des tissus sont attachés aux branches dans le cadre d’un rituel de guérison. Même là, la pandémie est passée, en témoigne l’apparition de masques.

Nous sommes ensuite restés un moment au Chanonry Point, le spot pour apercevoir des dauphins. Mais nous avons beau eu scruter longuement les remous, pas une nageoire n’était visible.

En fin d’après-midi, nous avons profité du Dunrobin Castle, un château tout droit sorti d’un livre de contes.

Dunrobin Castle

Toujours plus au nord, le village de Berriedale nous tendait les bras. J’ai beaucoup aimé l’accès par un pont suspendu et l’accueil en fanfare par les multiples volatiles qui peuplent le bord de mer.

Berriedale

Comme le Grey Cairns of Camster et les Whaligoe Steps étaient fermés, nous avons directement rejoint le Sinclair Castle. Le coucher de soleil donnait à ses ruines du 15e siècle une allure tellement dramatique.

Spot pour la nuit : Keiss Beach

Jour 4 : Keiss Beach/Castle, Duncansby Head, Dunnet Head & Tongue

C’est quand même chouette de se réveiller dans la nature et de n’avoir que quelques mètres à parcourir pour arpenter une plage superbe ! En l’occurrence, il s’agissait de Keiss Beach, appréciée pour son sable clair et ses dunes qui l’a bordent.

Keiss Beach

Une jolie promenade nous a menés au Keiss Castle, un château partiellement en ruine qui se dresse sur des falaises abruptes surplombant la baie de Sinclair.

Keiss Castle

Duncansby HeadPlus au nord, nous avons rejoint Duncansby Head à l’extrémité de la côte est.

Ici, de mi-avril à mi-juillet, les falaises de grès rose et leur tapis d’herbes sont occupés par fulmars, cormorans, guillemots et macareux nicheurs.

Un sentier permet aussi d’apercevoir les superbes Stacks of Duncansby, des aiguilles rocheuses de plus de 60 m.

Duncansby Head

Duncansby Head

Nous ne pouvions pas quitter cette partie de l’Écosse sans passer par John O’Groats. Rien de spécial à voir, mais l’endroit aime se présenter comme le bout de l’Écosse et la fin de route, alors ça valait bien une photo !

John O'Groats

Mais le « vrai » point géographiquement le plus au nord de l’Écosse (mainland) se trouve en fait à Dunnet Head. D’ici, on peut distinguer les îles Okney, localisées juste en face.

TonguePour finir cette belle journée, nous nous sommes rendus à Tongue. Cette bourgade offre un joli panorama avec les ruines de son vieux château et sa vue sur le loch.

Nous avons d’ailleurs décidé de passer la nuit sur la digue qui traverse le Kyle of Tongue. Le paysage était juste sublime. Et ce, malgré les midges qui nous ont littéralement dévorés pendant que nous préparions le barbecue !

Tongue

Spot pour la nuit : Kyle of Tongue Causeway

Jour 5 : Talmine, Smoo Cave, Sango Sands, Balnakeil, Oldshomore & Shegra Beach

Nous avons démarré la journée avec un joli tableau dans la petite ville de Talmine. Il y avait une vieille embarcation échouée sur la plage, enfouie sous le sable. On aurait presque dit les restes d’un squelette, non ? (Promis, on n’avait pas encore commencé à boire).

Talmine

Smoo CaveEnsuite, nous avons pris la direction de la Smoo Cave. Il s’agit une grande grotte occupée par les hommes dès la préhistoire. Nous avons pu découvrir la cavité naturelle principale, d’origine marine.

Le réseau secondaire, façonné par l’érosion de la roche calcaire, est uniquement accessible sur visite guidée. Un site très sympathique, à condition de se battre pour une place de parking !

Le reste de la journée nous a menés à travers une succession de plages plus magnifiques les unes que les autres.

Quel panorama d’abord avec la Sango Sands Beach. Je ne me lasse pas de ce contraste entre l’eau cristalline, le sable d’un blanc immaculé et les falaises sombres.

Sango Sands Beach

J’ai ensuite particulièrement apprécié la beauté du site de la Balnakeil Beach. Il y a ce vieux cimetière, avec sa chapelle en ruine. Et puis, il y a cette plage superbe baignée par des eaux turquoise.

Balnakeil Beach

Oldshoremore BeachPlus tard, nous avons passé un long moment à l’Oldshoremore Beach. Un endroit sauvage avec toujours plus de sable blanc, de courtes falaises et une multitude de dunes herbeuses. Nous y étions seuls au monde. Enfin, seuls, c’est sans compter les moutons !

Alors vous imaginez, un lieu superbe, des moutons en pagaille, une douce brume… Tous les ingrédients d’une séance photo étaient réunis !

Oldshoremore Beach

Nous avons fini nos pérégrinations du jour à la Shegra Beach, où nous avons passé la nuit.

Spot pour la nuit : Sheigra Beach Honour Campsite

Jour 6 : B 869, Point of Stoer, Ardvreck Castle & Lochinver

Quel bonheur de se réveiller en bord de mer, au milieu des moutons ! Même si le temps était un peu pluvieux ce jour-là, les paysages n’en étaient pas moins éblouissants, bien au contraire.

LairgPour continuer à longer la côte, nous avons emprunté la B 869. Cette route est réputée pour être l’une des plus belles des Highlands. Cependant, elle est déconseillée aux gros véhicules pour son caractère sinueux.

D’humeur téméraire, nous avons décidé de tenter l’expérience, et fort bien nous en a pris ! C’est très simple, nous en avons eu plein les yeux. À chaque tournant, un paysage sublime se révélait à nous, puis un autre.

Pilote Mathieu a géré d’une main de maître la conduite, il commence à avoir l’habitude des routes étroites et des moutons surgissant de nulle part.

Lairg

Pour la pause déjeuner, nous nous sommes installés face à la Clashnessie Bay, avec sa jolie page de sable rose.

Point of StoerJ’avais prévu une randonnée, mais au vu de la météo, nous nous sommes  finalement rendus à la Point of Stoer en voiture. Pour ça, nous avons dû négocier un droit de passage avec un troupeau de vaches pas franchement commodes.

La Point of Stoer est veillée par un phare, et par les courageux moutons qui y paissent. Courageux, parce qu’une fois arrivée, j’avais presque de mal à avancer au bord de la falaise face à la force du vent !

Point of Stoer

En repartant, le village de Stoer nous a offert cette scène qui représente si bien l’Écosse : le vert saturé de l’herbe, le rouge vif d’une cabine téléphonique et le blanc duveteux de moutons passant par là. J’adore !

Une fois arrivés au loch Assynt, nous avons attendu que la pluie s’arrête pour partir à l’assaut du Ardvreck Castle. L’avantage en Écosse, c’est qu’un rayon de soleil n’est jamais bien loin d’un ciel ombrageux. Quelques minutes plus tard, nous avons donc pu profiter d’un arc-en-ciel qui rendait le site à couper le souffle.

Ardvreck Castle

LochinverAprès tous ces kilomètres parcourus, nous avons choisi de dormir à Lochinver. Ce petit port sans prétention nous a offert le meilleur repas des vacances. Nous n’avons fait qu’un restaurant pendant ces 11 jours de road trip, mais celui-là restera gravé dans nos mémoires.

Nous avons eu un orgasme culinaire au Peet’s, à raison de fruits de mer en casserole, haggis sauce whisky, agneau rôti et cerf mijoté. Qui a dit que les Écossais ne savaient pas cuisiner ?

Spot pour la nuit : Parking sport, youth, learning centre

Jour 7 : Falls of Kirkaig, Stac Pollaidh & Ullapool

Au programme du jour, des randonnées ! La première était une promenade facile d’environ 7 km longeant la rivière Kirkaig, puis la lande. L’objectif était de rejoindre les Falls of Kirkaig, des chutes hautes de 20 m. Une très jolie ballade.

Falls of Kirkaig

Mais là où nous en avons vraiment eu plein les yeux, c’est en randonnant autour du Stac Pollaidh, une des montagnes les plus connues et populaires d’Écosse. 5 km avec un bon dénivelé qui offrent une succession de panoramas superbes sur les lochs aux alentours.

Stac Pollaidh

Stac Pollaidh

Pour la dernière étape de la journée, nous avons visité Ullapool. J’ai trouvé ce petit port de pêche aux maisons blanches adorable. Il donne directement sur le loch Broom.

Ullapool

Pour dormir, nous avons pris le parti cette fois de nous arrêter sur une minuscule aire en bord de route. L’endroit était plutôt calme, et surtout, offrait une belle vue sur la Corrieshalloch Gorge.

Spot pour la nuit : Corrieshalloch Gorge Viewpoint

Jour 8 : Corrieshalloch Gorge, Ardessie Falls & Loch Kernsary

Rien de tel que de commencer sa journée avec une ballade dans un « affreux trou » (le nom gaélique de la Corrieshalloch Gorge). À partir du parking, une jolie promenade permet d’avoir une vue sur une chute de 40 m de haut.

Ardessie FallsSur la route vers notre étape suivante, j’ai remarqué par hasard un point indiquant des cascades sur Google Maps. L’idée était d’y faire une petite pause, qui s’est finalement transformée en expédition : un gros dénivelé et un terrain inondé par endroit.

Peu importe, l’effort en valait bien la peine. Le site des Ardessie Falls est tout simplement magique et offre un beau point de vue sur le loch Broom.

Ardessie Falls

Loch KernsaryNous avons ensuite fait une randonnée à partir de Poolewe en longeant la rivière Ewe, puis en surplombant le loch Kernsary. Bon, le chemin en soi n’était pas extraordinaire, nous préférons d’habitude les itinéraires plus sauvages.

Cela étant dit, nous avons eu la bonne surprise de faire de chouettes rencontres animalières. Des moutons forcément, mais aussi de majestueux cerfs et biches, ainsi que d’affectueux chevaux !Cheval

Nous avons roulé jusqu’à la plage de Red Point, afin d’y passer la nuit. Un endroit superbe où nous étions seuls au monde, entourés de moutons. C’est là que notre bouteille de gaz a choisi de rendre l’âme, je vous raconte ça ici.

Spot pour la nuit : Parking Red Point

Jour 9 : Red Point, Gairloch & Applecross

Nous avons profité au levé de Red Point et de sa plage. Pas un touriste pour gâcher la vue sur le littoral. La particularité ici est la couleur rougeâtre du sable (d’où le nom).

Red Point

C’est sous la pluie que nous avons ensuite visité Gairloch, une grosse bourgade qui a un certain charme.

Mais l’étape qui a marqué la journée, c’est Applecross. Nous avons été accueillis dans le village par un groupe de cerfs qui paissaient tranquillement. Visiblement habitués d’être l’objet de la fascination des passants, nous avons pu nous approcher à quelques mètres d’eux. Un moment inoubliable.

Applecross

Nous avons ensuite voulu admirer la vue depuis le Bealach na Bà, une route sinueuse à travers les montagnes de la péninsule d’Applecross. Mais bon, comment dire que nous n’avons pas vu grand-chose au final. Il y avait tellement de brouillard qu’on se serait cru au milieu des nuages.

Comme il n’y avait aucun endroit sympa où s’arrêter dans les environs, nous nous sommes installés en bord de route. Pas idéal, mais ça ne nous a pas empêché de faire un barbecue !

Jour 10 : Glen Affric & Falkirk

Cette dixième journée s’est principalement déroulée sur la route. L’objectif était de se rapprocher un maximum d’Édimbourg, où nous devions rendre le van le lendemain matin.

Nous avons tout de même fait une étape dans le Glen Affric. Il s’agit d’une réserve naturelle nationale avec un vaste choix de randonnées. Nous avons suivi celle de Dog Falls, sympathique, mais sans plus.

The Kelpies FalkirkNous sommes arrivés à Falkirk tard dans la soirée. L’occasion de profiter de la douce lumière d’après coucher de soleil à The Kelpies. Le site est immanquable lorsque l’on vient de l’autoroute. Deux colossales têtes de chevaux en métal qui trônent au milieu d’un parc, ça ne passe pas inaperçu.

Les kelpies sont des créatures imaginaires issues du folklore celtique, sortes de chevaux aquatiques qui hantent les lacs et rivières…

The Kelpies Falkirk

Il faisait déjà bien nuit quand nous sommes arrivés devant Falkirk Wheel, sorte d’ascenseur à bateaux rotatif pourvu d’une nacelle à chaque extrémité. Prévu à l’origine pour le tourisme fluvial, le site est devenu une attraction en soi. Cliquez ici si vous voulez voir l’infrastructure en action.

Spot pour la nuit : Bonnybridge

Jour 11 : D’Édimbourg à Oxford

VanEt voilà, déjà la dernière journée. Bon, si vous avez eu le courage de lire tout cet article, vous devez plutôt vous dire « enfin ! »

Après avoir rendu notre van bien-aimé, il était temps de rentrer à Oxford. Au passage, notre train a eu 1h de retard, du coup nous avons pu nous faire rembourser nos billets retour. Il existe un système national, Delay Repay, très bien ficelé pour réclamer un remboursement en cas de retard. Toujours aussi bien organisés ces Anglais !

Ces vacances ont tenu toutes leurs promesses. Nous avons adoré l’expérience en van qui donne une toute autre dimension au road trip. Je ne saurais trop recommander de venir découvrir l’Écosse !

Carte de notre itinéraire

 

Retrouvez plus de photos du road trip dans la partie photographie du site.

Laisser un commentaire