glasgow
Voyages

Un weekend à Glasgow

Nous avons démarré notre voyage en Écosse par un weekend à Glasgow. Si notre visite de la ville a été entrecoupée par notre journée passée aux Highland Games d’Ardrossan, nous en avons suffisamment vu pour nous faire un avis… tranché !

Premiers pas dans la ville

Nous sommes arrivés à Glasgow en train depuis Oxford, en milieu d’après-midi. Initialement, nous pensions avoir le temps de visiter plusieurs endroits avant leur fermeture. Mais, c’était sans compter sur le terrain plus que vallonné sur lequel repose à la ville. Au final, le trajet à pied jusqu’à l’hôtel (McLays Guest House), chargés de toutes nos valises, s’est avéré être un petit périple.

glasgow-necropolisUne fois nos bagages déposés, nous nous sommes dirigés vers la Saint Mungo’s Cathedral, qui était fermée. Bon, en même temps, je crois que ces derniers mois, nous avons vu suffisamment d’églises anglaises pour le reste de nos vies.

Nous avons donc plutôt profité des extérieurs et de la nécropole juste à côté qui surplombe la ville. Forcément, des tombes un peu partout et une jolie lumière de fin de journée, ça m’a plu !

glasgow-necropolis

Smug, un maître du street art

Nous avons continué notre découverte de Glasgow dans les rues passantes. Que dire… Ça ne faisait pas vraiment rêver. La fréquence à laquelle je sors mon appareil photo est souvent un bon indicateur de mon niveau d’appréciation du paysage. J’ai fait assez peu de photos pendant ce weekend-là, la ville ne m’inspirait pas grand-chose.

glasgowElle est globalement assez sale, avec des bâtiments très ternes et des rues plutôt désertées pour une ville de plus de 600 000 habitants.

Heureusement que le street art lui redonne un peu de vie. Nous avons été particulièrement époustouflés par le travail de Smug, un artiste australien basé à Glasgow spécialisé dans le photoréalisme. Vous pouvez découvrir ci-dessous deux de ses créations.