ardrossan-highlang-games
Voyages

Au coeur de l’Écosse avec les Highland Games

Lors de notre road trip à travers l’Écosse, nous avons fait étape sur la côte est, dans la ville d’Ardrossan, pour assister à ses Highland Games. Cet incroyable évènement nous a fait plonger immédiatement au coeur des traditions écossaises !

Une tradition bien écossaise

ardrossan-highlang-gamesLes Highland Games sont des jeux qui se déroulent pendant la saison estivale. L’objectif est de célébrer la culture écossaise, mais, aussi et surtout, l’héritage culturel et sportif de la région des Highlands. Quelque 80 compétitions sont organisées chaque année.

Les participants portent bien évidemment le kilt et s’affrontent sur diverses épreuves : lancer de tronc, jet de pierre, danse traditionnelle ou encore cornemuse.

Ambiance fête de village

Pour trouver le lieu de l’évènement depuis la gare, ce n’était pas très compliqué, il suffisait de suivre les kilts !

ardrossan-highlang-gamesÀ l’arrivée, le staff nous a regardés un peu bizarrement. Il faut dire que nous étions parmi les seuls touristes. C’est peut-être d’ailleurs pour ça qu’ils nous ont fait une petite réduction pour les tickets d’entrée (5 £ pour deux).

Il faut s’imaginer que nous avons vraiment atterri dans une sorte de fête de village. Tout autour de nous, beaucoup de familles et de personnes entre amis venus soutenir les concurrents et passer un bon moment.

Entre les stands de nourriture et de bière, les manèges et la bonne humeur ambiante, on aurait pu se croire dans une kilb en Alsace. Il y avait aussi plusieurs animations, notamment des démonstrations avec des hiboux, la présence d’artisans locaux, l’exposition de vieux engins et même la caravane d’une voyante.

irn-bruNous avons eu l’occasion de goûter un pur produit local, le Irn-Bru. Il s’agit d’un soda écossais, pétillant, de couleur orange vif. Fait incroyable, sa consommation en Écosse est supérieure à celle du Coca-Cola, ce qui est assez exceptionnel. C’est un peu leur boisson nationale (après le whisky bien sûr).

Forcément, il était inconcevable que l’on passe à côté de ce breuvage. Mais, au final, ça s’est avéré être particulièrement infect. Le goût fait penser à celui d’une boisson énergisante.

Les épreuves tout en finesse

Tout au long de la journée, les épreuves se sont enchaînées. Les premiers participants à entrer en scène étaient les danseurs. Bon, je dis danseurs, mais 99% des concurrents étaient des filles.

De tous âges et de tous niveaux, les jeunes Écossais faisaient vibrer la scène à coup de danse traditionnelle devant un jury. De ce qu’on a compris, à chaque passage, des danseurs étaient éliminés et seuls les meilleurs repassaient avec une nouvelle chorégraphie jusqu’au classement final par catégorie.

ardrossan-highlang-gamesLeur danse traditionnelle ressemble beaucoup à la danse classique, à la différence majeure que les entrechats se font sur un air de cornemuse. Un gros big up d’ailleurs au musicien qui a joué le même air pendant toute la journée pour accompagner les danseurs !

Ce qui était aussi très amusant, c’était tout l’engouement autour de la scène. Les parents autour de leur enfant pour fignoler le maquillage, les enfants qui répétaient une dernière fois leur chorégraphie. Et puis le sourire radieux de ceux qui, à la fin, ont reçu une médaille.

En parallèle, nous avons assisté aux auditions des joueurs de cornemuse, dont la prestation est très codifiée. Le musicien joue son morceau sur une mini scène carrée sur laquelle il se déplace en fonction de la musique. J’ai adoré le papa venu faire des réglages de dernière minute sur la cornemuse de son fils afin que tout soit parfait. Définitivement, toutes ces épreuves sont prises très au sérieux en Écosse !

Après avoir assister à quelques prestations de fanfares qui concouraient dans la catégorie groupe de musique, les épreuves de force ont commencé… Et là, c’était toute une autre ambiance !

Les épreuves de gros bourrins

Là, les choses sérieuses ont vraiment commencé. Les épreuves consistaient globalement à lancer des objets : des grosses pierres, des boulets enchaînés, des boules… Des épreuves d’hommes virils me direz-vous.

Sauf qu’en fait, il y avait presque autant de concurrentes féminines ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles ne faisaient pas de la figuration. Leurs poids étaient un peu plus légers, mais nous avons vraiment été impressionnés de la puissance de leurs jets.

ardrossan-highlang-gamesUn juré était présent au côté des compétiteurs pour vérifier leur respect de la zone d’élan. Chaque lancer était mesuré et matérialisé par un marqueur un sol pour chaque participant, qui se déplaçait en fonction de l’amélioration de sa performance au fur et à mesure des essais.

Le tout était animé par un Écossais qui avait un petit commentaire amusant pour chaque candidat. Réussir parfois à comprendre ses blagues a été notre petite victoire à nous !

Nous n’avons malheureusement pas pu assister à ces épreuves jusqu’à la fin comme nous avions un train à reprendre pour rentrer à Glasgow. Dommage, le lancer de tronc d’arbre, ça devait être quelque chose.

Ce qui nous a le plus surpris, c’était que les participants n’étaient pas tous écossais. Il y avait une importante délégation de concurrents en provenance d’Allemagne qui était là. Comme quoi, l’amour de l’Écosse et de ses traditions n’a pas de frontières !

Une expérience à ne pas manquer

Je crois qu’assister à des Highland Games fait intégralement partie des incontournables à faire en Écosse. Y assister est la meilleure occasion de s’immerger pleinement dans ce merveilleux pays !

PARTAGER L'ARTICLE
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

2 commentaires

Laisser un commentaire