Portmeirion
Voyages

Road trip – 9 jours au Pays de Galles

Pour notre dernier voyage de l’année, nous avons passé neuf jours à sillonner le Pays de Galles. Après avoir apprécié un weekend à Cardiff en 2019, il nous tardait d’explorer plus en détail ce coin du Royaume-Uni.

Circuit en 9 jours

Détail des étapes

Jour 1 : Brecon Beacons National Park & Hay-on-Wye

Llanthony PriorySeulement deux petites heures de route nous séparaient d’Oxford jusqu’à notre première étape du road trip, le parc national des Brecon Beacons. L’endroit idéal pour nous dégourdir les pattes.

Nous avons d’abord fait un tour à Tintern Abbey. Il s’agit de superbes ruines d’une abbaye gothique fondée au 12e siècle. Depuis le temps, vous connaissez sans doute ma passion pour les vestiges en plein air.

Le cadre était vraiment joli. De là, nous avons fait une très sympathique marche au milieu des collines verdoyantes, et bien sûr des moutons qui ne sont jamais loin. Ça y est, les vacances commencent !

En poursuivant notre route, nous avons continué de découvrir les superbes paysages dont regorge Brecon Beacons.

Nous avons poussé jusqu’au nord du parc pour rejoindre un village que j’avais très envie de découvrir. Hay-on-Wye est célèbre pour ses librairies dans lesquelles l’on trouve des centaines de milliers d’ouvrages rares, anciens et d’occasion.

Ce village d’environ 1 300 habitants en compte une bonne trentaine. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle la ville des livres !

Hay-on-WyePour comprendre cet engouement, il faut remonter dans les années 1960. À l’époque, un jeune libraire d’Oxford, Richard Booth, ouvre une librairie en rachetant le château et des maisons du village pour y stocker ses livres.

En 1977, il fait un coup publicitaire en déclarant Hay-on-Wye « royaume indépendant » et en s’autoproclamant souverain. Sa Majesté a depuis déménagé et revendu ses biens immobiliers, mais son héritage est resté.

En fin de journée, la plupart des bouquinistes avaient déjà fermé leurs portes, mais nous avons tout de même pu profiter de l’atmosphère littéraire des ruelles.

Hébergement: The Abercrave Inn à Abercraft

Jour 2 : National Showcases Centre, Tenby & Carew Castle

National Showcaves CentreNotre matinée a démarré avec le National Showcases Centre. Il s’agit d’un spectaculaire système de grottes découvert en 1912, qui s’étale sur 17 kilomètres.

La visite est accompagnée par des explications diffusées par haut-parleur et par vidéo qui permettent de comprendre la formation des incroyables salles. Nous avons beaucoup aimé, mais mieux vaut venir bien habillé, car la température est constamment de 10°C !

TenbyNous avons roulé un bon moment pour rejoindre la côte au sud, avec un arrêt obligatoire à Tenby. Cette vieille ville fortifiée nous avait été chaudement recommandée, et à raison !

La vue sur l’adorable port coloré et ses longs bancs de sable doré vaut vraiment le déplacement. À marée basse, l’île Sainte-Catherine est accessible depuis la plage. On peut y visiter un fort datant du 19e siècle que nous nous sommes contentés d’observer à distance.

Tenby

Pour finir la journée, nous avons fait une virée au Carew Castle. Ce château du 13e siècle se visite, mais nous avons privilégié une promenade bucolique tout autour afin d’apprécier le coucher du soleil.

Hébergement: Middlegate Hotel à Pembroke

Jour 3 : Stack Rocks, Freshwater West Beach & St David’s

Nous avons bien cru que notre troisième jour ne démarrerait jamais.

Freshwater West BeachNous avions prévu une randonnée à Stack Rocks, une formation rocheuse étonnante. Mais impossible d’y accéder, même à pied, toutes les routes étaient fermées ! Il y a une base militaire dans le coin, et lorsque l’armée s’entraîne au tir, la circulation est très limitée dans la zone.

C’est donc dans une ambiance de tirs d’artillerie (vu le bruit, je vous assure que c’était pas juste de simples tirs de pistolets) que nous nous sommes rabattus sur les côtes un peu plus à l’est.

Nous sommes passés par la chapelle St Govan, des ruines positionnées de manière improbable datant du 13e siècle. Arrivés au bord de la mer, nous avons pu profiter de la beauté du panorama tout en observant des phoques faire trempette au loin.

Saurez-vous repérer les deux phoques qui se cachent dans la photo ?

Stack Rocks

Freshwater West BeachNous avons ensuite pris la direction de la Freshwater West Beach, une plage superbe qui doit sa célébrité à son utilisation pour le tournage du film Harry Potter et les Reliques de la Mort, ainsi que le Robin des Bois de Ridley Scott.

Fans d’HP, vous reconnaîtrez peut-être la plage où Dobby est mort, mais aussi le décor de la chaumière aux coquillages (qui a été détruite après le tournage). Pendant longtemps, il y existait même un petit mémorial en hommage à Dobby !

Nous avons posé nos valises à St David’s, un petit village qui a la particularité d’avoir une magnifique cathédrale. Nous sommes arrivés trop tard pour la visiter, mais nous avons pu profiter du coucher de soleil.

Cathedrale St Andrews

Hébergement: Glendower à St David’s

Jour 4 : Cwn-yr-Eglwys & Cregennan Lakes

Cathedrale St AndrewsNous n’avions pas initialement prévu de rester la matinée à St David’s, mais nous avons été tellement subjugués la veille par la cathédrale que nous ne voulions pas manquer sa visite. Quel ouvrage incroyable pour un village de 1 700 habitants ! Et en plus, l’accès est gratuit.

J’aime toujours prendre le temps de bien regarder en l’air en visitant, et là il faut dire que les plafonds en chêne ciselés étaient particulièrement splendides.

Une longue route nous attendait ensuite, le long de la côte ouest du Pays de Galles pour rejoindre les contrées plus au nord. Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés à Cwn-yr-Eglwys. Ce hameau offre une scène superbe : un cimetière et les ruines d’une ancienne église celtique du 12e siècle avec vue sur mer.

Cregennan LakesToujours plus au nord, nous avons fait une randonnée aux Cregennan Lakes. C’est sans doute la marche que j’ai préférée de tout le séjour. Que dire, deux superbes lacs entourés de montagnes, des moutons à profusion, une absence quasi totale d’humains…

Même la route pour y accéder était adorable, ponctuée par de grands portails qu’il fallait ouvrir et refermer sur son passage et des animaux peu pressés de nous laisser avancer.

Alors oui, nous avons presque fini noyés dans la boue, n’ayant pas vraiment anticipé le caractère marécageux de certaines zones herbeuses, mais ça a eu le mérite de nous valoir quelques bons fous rires !

Cregennan Lakes

Hébergement : Bryn Mor Beach Hotel à Caernafon

Jour 5 : Portmeirion & Ceunant Llennyrch

PortmeirionNous avons démarré la journée par un petit saut en Italie ! Alors non, je vous rassure, nous n’avons pas fait le voyage en avion pendant la nuit, seule une trentaine de minutes nous séparaient de la dolce vita.

Nous avons passé la matinée dans un lieu très atypique, un village de style architectural italien nommé Portmeirion. Je vous raconte le détail de cette visite dans un prochain article, histoire de ne pas vous assommer avec la longueur de celui-ci.

L’après-midi, nous avons profité de la réserve naturelle de Ceunant Llennyrch, une vaste étendue boisée entrecoupée par des cours d’eau et des cascades. Un endroit juste sublime.

Ceunant Llennyrch

Jour 6 : Mont Snowdon & Llanberis

Au programme du jour : l’ascension du troisième plus haut pic du Royaume-Uni, le mont Snowdon. C’est un peu l’étape obligatoire quand vous vous trouvez dans le parc national de Snowdonia. Cette randonnée mérite bien à elle seule un article que vous pourrez lire un peu plus tard.

Mont Snowdon

Après cette ascension quelque peu éprouvante, nous avons tranquillement fait un tour en début de soirée à Llanberis, une ville située au pied du mont et bordée par deux lacs.

Jour 7 : Île d’Anglesey & Holy Island

Direction les îles localisées au nord-ouest du Pays de Galles pour ce septième jour. L’île d’Anglesey est très facilement accessible depuis la terre ferme par deux grands ponts.

Llanfair PGNotre premier arrêt s’est fait dans un village qui n’a d’intéressant que son nom, mais quel nom ! Il s’appelle Llanfair­pwll­gwyn­gyll­go­gery­chwyrn­drobwll­llan­tysilio­gogo­goch. Non, je ne me suis pas endormie sur mon clavier. Ce nom, composé de 58 lettres, est le plus long d’Europe.

Imprononçable si vous n’êtes pas Gallois, il se traduit en anglais par « The church of Mary in the hollow of the white hazel near the fierce whirlpool and the church of Tysilio by the red cave ».

Llanfair PGEt en français, ça donne « l’église de Ste Marie dans le creux du noisetier blanc près du tourbillon rapide et l’église de saint Tysilio près de la grotte rouge ». Tout un programme !

Cette appellation aurait été imaginée en 1869 comme un coup publicitaire pour donner à la gare le nom le plus long en Grande-Bretagne. Un tailleur l’aurait inventé en rajoutant 46 lettres au nom d’origine, Llanfair­pwll. Heureusement, le village s’abrège en Llanfair PG.

Nous avons ensuite rejoint la Church Island, un îlot situé entre les deux ponts qui relient l’île d’Anglesey au reste du pays. L’endroit se résume à une église entourée de son vieux cimetière et de ses croix celtes. Forcément, j’adore !

Church Island

Nous avons passé un moment à Beaumaris, une jolie station balnéaire connue pour son château. Nous avons fait tout le tour de la ville afin d’avoir une vue sur le Beaumaris Castle, mais ce dernier était bien caché des regards.

Puis, nous avons fait notre pause déjeuner bien méritée au bord de la mer avant de rejoindre le Black Point, un joli phare zébré. À noter qu’un imposant Gallois pas très sympathique nous a quand même extorqué 3£ pour avoir le droit d’y accéder en voiture…

Black Point

Pour notre dernière étape, nous nous sommes arrêtés au phare de South Stack, à l’extrémité ouest de l’Holy Island. Là, le côté sympa, c’était de descendre les 400 marches pour rejoindre le phare, et de s’apercevoir une fois en bas que l’accès était fermé.

South Stack

Bon, cette journée est celle qui nous a le moins plu. De notre point de vue, la visite de ces îles n’est pas vraiment indispensable.

Jour 8 : Caernarfon, Dinorwic Slate Quarry, Fairy Glen & Conwy

CaernarfonAyant décidé de rentrer directement à Oxford le lendemain, nous avions une grosse journée de prévue. Elle a commencé avec la visite du Caernarfon Castle pour lequel nous avions réservé des billets. Une vraie bonne affaire, car comme le château est actuellement en travaux, l’entrée ne coûtait que 5.2 £ par personne.

J’avais très envie de pénétrer dans cette enceinte ! Construit au 13e siècle, le Caernarfon Castle est l’un des châteaux les plus visités du pays.

Si comme moi vous adorez la série The Crown, vous reconnaîtrez peut-être le décor utilisé pour le tournage du sacre de Charles comme prince du Pays de Galles. Et c’est véritablement là qu’a eu lieu son couronnement en 1969.

La visite était très agréable, notamment la promenade sur les remparts qui offrait une vue imprenable sur Caernarfon.

Nous avons par après pris le temps de profiter de la ville en tant que telle, un vrai paysage de carte postale avec son port accolé au château.

Caernarfon

Nous sommes ensuite allés dans un lieu un peu particulier, une ancienne carrière d’ardoise nommée Dinorwic Slate Quarry. Le site est immense et semble s’être figé dans le temps. Zigzaguant entre les montagnes d’ardoise à perte de vue, nous avons aussi profité du panorama absolument superbe qu’offre la carrière.

Dinorwic Slate Quarry

Sur la route vers notre prochaine étape, nous nous sommes arrêtés devant The Ugly House. Ce cottage en pierre mal dégrossie est entouré de légendes et de mystères.

The Ugly House

Une des histoires les plus connues raconte que la maison a été édifiée par deux frères au 15e siècle. À l’époque, il y avait une loi galloise appelée, « tŷ un nos », signifiant «une maison d’une seule nuit». Si vous pouviez construire quatre murs entre le coucher et le lever du soleil et que de la fumée sortait de la cheminée, vous pourriez alors revendiquer la pleine propriété du terrain. Compte tenu de la taille de la maison, il est impossible qu’elle ait pu être construite en un jour, alors peut-être que quelque chose de plus petit a été bâti sur ce site, puis agrandi plus tard. La maison abrite à présent un salon de thé.

Nous sommes ensuite retournés au coeur de la nature verdoyante qui fait le charme de la région. Nous avons fait de belles promenades dans des gorges, les Fairy Glen. Un site superbe qui m’a rappelé le Devil’s Pulpit en Écosse.

Pour finir cette belle journée, nous avons passé la soirée à Conwy, une ville médiévale dominée par son imposant château. La lumière crépusculaire donnait une véritable poésie au port. Le parfait endroit pour conclure notre séjour !

Conwy

Jour 9 : Retour vers Oxford

Cette dernière journée a été consacrée à notre retour à Oxford puisque nous avions tout de même 4h de route.

Ce voyage m’a fait beaucoup de bien. Nous avions initialement prévu ce road trip en avril, mais la pandémie nous avait empêchés de partir. J’étais très frustrée de devoir annuler successivement toutes nos escapades. Mais finalement, nous avons réussi à faire tout ce qui était au programme ces derniers mois, à l’exception de l’Irlande qui est décalée à juin l’année prochaine.

Gastronomie

L’alimentation a été le point noir de notre séjour. Un mot pour résumer : la galère. Nous avons simplement galéré à trouver des endroits où manger. Beaucoup d’établissements étaient fermés ou affichaient complet, si bien, qu’une fois encore, les supermarchés ouverts tard ont été nos meilleurs alliés pour des dîners improvisés sur notre lit d’hôtel.

À refaire, j’aurais plutôt loué un Airbnb, surtout lorsque nous logions au nord du pays de Galles où il fallait faire 30 minutes de voiture le soir pour trouver de quoi se sustenter.

Langue

Je l’avais déjà évoqué dans mon article sur notre weekend à Cardiff. Au Pays de Galles, la langue régionale est omniprésente. Plus de 20% de la population parle le gallois, et ce chiffre monte jusqu’à 80% dans certaines régions du nord et de l’ouest.

La langue n’a cessé d’être revalorisée, notamment par la loi de 1993 qui stipule l’égalité dans le secteur public entre l’anglais et le gallois. Dans la vie quotidienne, emballages, publicité ou encore factures doivent être rédigés dans les deux langues. Son enseignement est aussi obligatoire jusqu’à l’équivalent de notre baccalauréat.

Et c’est vrai que partout où nous sommes allés, le gallois et l’anglais cohabitent. Deux langues qui, par ailleurs, n’ont rien à voir. Le gallois est une langue d’origine celte, comme le breton.

Carte de notre itinéraire

 

Retrouvez plus de photos du road trip dans la partie photographie du site.

2 commentaires

  • Fanny - Le jour où

    Vous avez bien fait d’en profiter tant que c’était possible et avec une météo qui avait l’air bien. Maintenant tout est en suspens. C’est pas gagné qu’on pourra rentrer à Noël. J’ose à peine espérer de peur d’être déçue…
    J’adore toujours autant tes photos et plus particulièrement celles de la cathédrale. Superbes !

    • Elia

      Olala m’en parle pas, on a pris nos billets pour rentrer à Noël mais comme toi, je n’ose pas trop y croire. Franchement tant qu’on ne nous aura pas laissé quitter l’aéroport en France, je n’arriverai pas à y croire vraiment… Merci beaucoup en tout cas 🙂

Laisser un commentaire