cardiff
Voyages

Un weekend à Cardiff

Le printemps est arrivé ! Le retour des beaux jours marque la reprise de nos escapades à travers le Royaume-Uni. Ce weekend, nous avons fait cap vers l’ouest pour explorer la ville de Cardiff, capitale du pays de Galles.

Premiers pas dans la ville

cardiffNous sommes arrivés samedi matin à la gare de Cardiff Central après 2h de trajet en train.

De là, démarrage par la découverte du centre-ville et de ses arcades sous un ciel plutôt gris malgré des températures agréables.

Nous avons fait aussi un tour au marché couvert histoire de manger un bout, les stands étant plus un alignement de fast food pas très ragoûtants, nous nous sommes abstenus.

Apparté Martenitza

cardiffEn passant dans le mignon St John’s garden, je suis tombée par hasard sur une Martenitza. Pour la petite histoire, le fiancé de ma conversation partenaire est Bulgare et m’en a récemment ramené une après un séjour dans son pays.

Une Martenitza est un bracelet tressé rouge et blanc que les Bulgares portent à partir du 1er mars afin de se porter chance. La tradition veut qu’à l’arrivée du printemps, le bracelet soit accroché à la branche d’un arbre en fleur.

Cardiff Story Museum

cardiffUn peu plus loin, nous sommes entrés dans le joli bâtiment de l’ancienne librairie de la ville. Il abrite une exposition interactive sur l’histoire de Cardiff. Ce petit musée est plutôt bien fait, avec une partie entièrement dédiée aux enfants.

Nous sommes restés un moment notamment devant la diffusion de films sur le passé industriel de Cardiff et son artisanat local.

À noter, ici comme partout dans la ville, tout est traduit en gallois, symbole d’une politique forte de valorisation de cette langue.

Cardiff Castle

cardiffNous avons ensuite démarré la visite du Cardiff Castle. Le château est composé de bâtiments très divers : un reste de fort romain, un château normand médiéval, un château de style gothique victorien… Pendant 1900 ans, les propriétaires ont successivement ajouté ou enlevé des éléments, redorés selon leurs goûts…

La visite est très agréable, surtout qu’un audioguide en français est proposé gratuitement.

cardiff

L’exploration des murs du château est particulièrement intéressante, car ils ont servi d’abris anti-bombe durant la Seconde Guerre mondiale. Grâce à une ambiance sonore, il est possible de s’immerger dans ces galeries ont sauvé bien des vies lors des bombardements allemands.

L’ascension des marches du fort offre une très belle vue à 360° sur toute la ville.

Parmi les autres parties intéressantes à découvrir, les appartements du château victorien. L’édifice comprend des pièces tout simplement incroyables à la décoration luxuriante. Je pense notamment au salon arabe dont le plafond est recouvert de feuilles d’or. De belles fresques habillent aussi les murs de chaque pièce.

Avant de repartir, nous avons fait un dernier tour dans le petit musée intégré sur l’histoire de l’armée galloise.

Modalités de visite
  • 13 £ l’entrée
  • Ouvert tous les jours de 9h à 18h (mars-octobre)  et de 9h à 17h (novembre-février)

Bute Park

En sortant Cardiff Castle, nous nous sommes dirigés vers le Bute Park. L’occasion de faire une petite promenade à travers ses allées entourées d’arbres qui commençaient à fleurir. C’est aussi ici que se trouve le quai d’embarquement pour monter à bord des bateaux.

Eh oui, pour nous rendre au sud de la ville, nous avons choisi de prendre l’Aquabus, un petit bateau qui relie le centre-ville et Cardiff Bay. Moyennant 4 £ par personne, c’est un bon moyen d’apprécier la vue sur Cardiff depuis l’eau.

Cardiff Bay

25 minutes plus tard, nous sommes arrivés à Cardiff Bay. Ici, tout le passé industriel de la ville saute aux yeux. Les anciens docks ont été complètement réhabilités entre restaurants, quartier résidentiel chic et lieux culturels.

C’est là aussi que se trouve l’Assemblée nationale du pays de Galles, c’est dire l’importance nouvelle de cette partie de la ville.

cardiffAprès avoir écumé l’ensemble des quais, nous sommes partis à la recherche d’un bar/restaurant pour faire une petite pause. Mais nous nous sommes fait refouler partout. Ce quartier est tellement hype qu’à partir de 6h tous les établissements, affichaient complets.

La déshydratation nous guettant, cette quête d’un breuvage s’est finalement finie au Sainsbury’s pour acheter un cidre et quelques snacks. Quoi de mieux qu’un apéro dehors face à la mer ?

Check-in et dîner

cardiffDe retour au centre-ville après 30 minutes de marche, nous avons rapidement fait notre check-in au Wynford Hotel. Un très bon deal au passage : belle chambre, hôtel très bien situé, le tout pour seulement 80 £.

Pour finir la soirée, nous sommes allés au restaurant Zerodegrees. L’établissement, à la décoration industrielle, brasse sa propre bière. Au menu, un kilo de moules sauce thermidor (cheddar-moutarde-brandy), un délice !

Millenium Stadium

cardiffLe lendemain, nous avons commencé la journée avec l’exploration du célèbre Millenium Stadium, qui en passant, ne s’appelle plus du tout comme ça. En effet, depuis 2016, le stade se nomme Principality Stadium. Un sponsor, la Principality Building Society, a acheté les droits de nommage du stade pour une durée de 10 ans.

Le stade, d’une capacité de 74 500 spectateurs, est localisé en plein centre de Cardiff.

Si la structure est déjà impressionnante de l’extérieur, nous ne nous sommes pas privés de la visite guidée proposée.

Le tour permet de découvrir toutes les coulisses du stade. De la salle de presse, aux vestiaires des joueurs en passant par les loges privées des spectateurs privilégiés. Le moment vraiment sympa, c’était lorsque nous sommes arrivés à l’entrée du stade en passant par le tunnel qu’empruntent les joueurs. Accompagnés d’une ambiance sonore, on s’y croyait vraiment !

Modalités de visite
  • 12.5 £ l’entrée en réservation sur internet
  • Ouvert du lundi au samedi de 10h à 17h et le dimanche/jours fériés de 10h15 à 16h

National History Museum

cardiffAprès nous être pris pour des stars de rugby, nous sommes montés dans un bus pour nous rendre à St Fagans, un petit village situé à l’ouest de Cardiff.

Là-bas, se trouve le National History Museum. Ce n’est pas à proprement parler un musée, mais plutôt d’un grand site dédié à la préservation du patrimoine gallois.

Pour les Alsaciens qui me lisent, ça nous a beaucoup fait penser à l’Écomusée d’Ungersheim.

Au milieu d’un très beau parc arboré, des dizaines de moulins, d’ateliers, de fermes et de maisons provenant de tout le pays y ont été soigneusement reconstruites, puis meublées en fonction des différentes époques. Il y a même un grand espace avec des animaux tout mignons tels que d’adorables agneaux noirs.

cardiffDe l’autre côté du site se trouve le château de St Fagans entouré d’un parc sur différents niveaux avec jardin à l’italienne, plusieurs bassins, des ponts, une roseraie…

Au final, autant dire que vu l’immensité de l’ensemble du site, impossible de tout faire en quelques heures. Surtout que Mathieu avait mal au pied et se traînait tout le long telle une âme en peine avec son bâton de marche de fortune trouvé dans les bois.

Mais le National History Museum vaut clairement le détour. C’est un véritable havre de paix, permettant d’aller de découverte en découverte ou de simplement apprécier le temps qui passe sur un banc au bord de l’eau.

cardiff

Modalités de visite
  • Entrée libre (oui, ça paraît fou !)
  • Ouvert tous les jours de 10h à 17h

Cardiff, une belle découverte

Le temps de retourner au centre de Cardiff et de siroter un verre, il était déjà l’heure pour nous de reprendre le train pour rentrer à Oxford. En conclusion, Cardiff est une ville très sympathique à visiter, sans être transcendante pour autant.

En même temps, quand on habite tous les jours dans une ville comme Oxford, difficile de rivaliser ! Tiens, tiens, je ne commencerais pas à être un peu chauvine moi ?

 

Retrouvez plus de photos du weekend dans la partie photographie du site.
PARTAGER L'ARTICLE
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

4 commentaires

Laisser un commentaire