Portmeirion
Voyages

Portmeirion, quand l’Italie s’invite au Pays de Galles

Lorsque nous étions en road trip au Pays de Galles, nous avons passé une matinée dans l’une des attractions phares de la région, le village de Portmeirion. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avions plus du tout l’impression d’être au Royaume-Uni !

Un village construit de toute pièce

Portmeirion est le fruit de l’imagination de l’architecte milliardaire Sir Clough Williams-Ellis.

PortmeirionLe village est composé d’un ensemble d’édifices d’architecture méditerranéenne (mais principalement italienne) construits entre 1925 et 1978. Ce Gallois quelque peu excentrique voulait montrer comment un site naturellement beau pouvait être développé sans être gâché.

Son créateur a toujours nié avoir cherché à reproduire le village de pêcheur de Portofino. Il prétendit s’être simplement inspiré de l’atmosphère des villes de la Méditerranée.

Lors de la construction du village, il a incorporé des fragments de bâtiments démolis, y compris des travaux réalisés par un certain nombre d’autres architectes. Le résultat donne une explosion de style et de couleurs concentrés autour d’une place centrale. Portmeirion a été une source d’inspiration pour plusieurs écrivains et producteurs de télévision.

Pour entrer, il faut payer

PortmeirionPortmeirion appartient maintenant à une association caritative. Il est géré comme un complexe hôtelier, utilisant la majorité des bâtiments comme chambres d’hôtel ou gîtes indépendants. Diverses boutiques, cafés et restaurants y ont aussi pris leur quartier. Il y a même un spa ! Bon après, il faut vouloir bronzer au bord de la piscine observé par une nuée de touristes.

Le village est devenu aujourd’hui une attraction touristique de premier plan dans le nord du Pays de Galles.

Du coup, vous l’aurez aisément compris, ce village est en réalité un véritable business dont l’entrée est évidemment payante. Et pas qu’un peu, 13£ par personne tout de même !

Un site aux multiples facettes

Nous avons donc commencé notre exploration des différents bâtiments en nous frayant un passage à travers la foule. Le village est vraiment populaire, le monde gâche un peu le plaisir de la visite. J’ai personnellement bien accroché à l’endroit, contrairement à Mathieu qui n’a pas arrêté de pester pendant toute la matinée.

C’est vrai que les bâtiments sont pour certains dans un état assez abîmé, mais j’ai trouvé que ça donnait de l’authenticité au lieu. Aussi, la plupart ne sont pas accessibles, car réservés aux vacanciers qui y logent. Bon, à chacun de se faire son opinion.

Portmeirion

PortmeirionMais le site ne se résume pas à ça, nous avons ensuite pu nous balader dans les 70 ares de forêt subtropicale qui s’étendent autour. Un bon moyen d’échapper aux touristes qui, pour la plupart, restent parqués dans la partie architecturale. Plusieurs sentiers sont balisés menant à des lacs et de jolis points de vue.

Sur le chemin, nous sommes passés devant une variété de fleurs exotiques, mais aussi certaines des plus grandes espèces d’arbres de Grande-Bretagne.

PortmeirionL’endroit que j’ai préféré et qui était aussi le plus improbable, c’était le Dog’s Cemetery. Oui, encore un cimetière, mais pour les chiens cette fois !

Une des excentriques locataires de Portmeirion en est à l’origine. Elle vivait dans le manoir devenu par la suite l’hôtel du village. Elle préférait la compagnie des animaux à celle des humains et aimait leur lire des sermons. Très pieuse, elle espérait que ses chiens prendraient un intérêt égal pour ses études divines.

Bref, RIP Trixie, Robert, Jezebel et tous les autres !

Une visite à faire

De mon point de vue, Portmeirion est vraiment un endroit à découvrir si vous voyagez au Pays de Galles. Alors oui, Mathieu n’a toujours pas digéré le prix de l’entrée, mais moi j’en garde un très bon souvenir. Par contre, attendez-vous à ne pas être seuls !

 

Retrouvez plus de photos du road trip dans la partie photographie du site.

Laisser un commentaire