Vivre à Oxford

On a acheté des vêtements au kilo

Ce weekend, on a testé un concept plutôt insolite : acheter des vêtements au kilo. Ça se passait dans notre quartier, Cowley, où était organisée une vente par The Vintage Kilo Sale. Autant vous dire qu’on a adoré !

Le concept

Un peu partout dans les grandes villes du Royaume-Uni, The Vintage Kilo Sale organise des ventes éphémères.

Ce sont des sortes de friperies géantes où tout se paie en fonction du poids : 15 £ par kilo. Pas de minimum d’achat, chacun est libre d’acheter la quantité qu’il souhaite. Pour les articles qui pèsent à eux seuls plus d’un kilo, comme les vestes et manteaux, le prix est fixe : 15 £.

Lors de ces évènements, 6 à 8 tonnes de vêtements en bon état datant des années 70 au début des années 2000 sont proposées : robes, manteaux, jeans, chemises, foulards… Il y en a pour tous les goûts !

Pour accéder à l’évènement, un tarif d’entrée est demandé, entre 3 £ et 1.5 £ par personne en fonction de l’heure d’arrivée.

Pris dans la ferveur du shopping

vintage-kilo-saleÀ la base, j’ai découvert cet évènement un peu par hasard sur Facebook. Vous imaginez que quand j’ai dit à Mathieu que je voulais aller à une vente de fringues vintage, il n’a pas vraiment sauté au plafond. Dans les faits, j’ai même plutôt dû le traîner là-bas.

Ce qui est très drôle puisqu’une fois arrivé, c’est lui qui avait les bras pleins de vêtements ! Comme quoi le shopping, quand ça nous gagne…

Nous sommes arrivés dans l’après-midi, donc il y avait moins de choix que le matin, mais toujours suffisamment pour faire notre bonheur. Il y avait même des cabines d’essayage, de fortune certes, mais ça faisait le job.

De mon côté, j’ai déniché une jolie petite robe noire, un gilet avec d’incroyables broderies et un gilet sans manche en fausse fourrure que j’aime déjà de tout mon coeur. Mathieu, lui, a trouvé une superbe veste en cuir véritable, trois chemises et deux t-shirts.

Belle surprise à la caisse

vintage-kilo-saleUne fois qu’on avait fait notre choix, c’était le moment de passer à la caisse. Et là, le concept a pris tout son sens, puisque pour savoir le montant à payer, nous avons mis notre tas d’habits sur une balance.

Résultat, pour mes trois articles, j’ai seulement déboursé 17 £. Pour Mathieu, le tout lui a coûté 40 £. Autrement dit, même en rajoutant le tarif d’entrée, vraiment pas grand-chose par rapport à tout ce qu’on a pris.

En conclusion, ce concept est top. C’est l’occasion de trouver de belles pièces à bas prix, le tout globalement de très bonne qualité !

PARTAGER L'ARTICLE
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

2 commentaires

  • Fanny - Le jour où

    C’est bien de réutiliser ! Je connaissais le Kiloshop en France, sur le même principe mais pas en vente éphémère. Les anglais sont à fond sur le vintage et les vêtements de seconde main. C’est dingue le nombre de charity shops qu’il y a. Mais en général, plus il y en a dans une ville, plus elle est pauvre. En tout cas, dans l’Essex, c’est ce que j’ai remarqué…

    • Elia

      Oui c’est vrai, je trouve ça bien d’avoir la possibilité d’acheter facilement de l’occasion ! Bonne question, je ne sais pas trop, à Oxford il y en a un paquet, pourtant ce n’est pas vraiment une ville pauvre.

Laisser un commentaire