Bourton-on-the-Water
Voyages

On retourne à Bourton-on-the-Water

Lorsque nous avions fait notre escapade dans les Cotswolds il y a quelques semaines, nous avions seulement pu partiellement profiter de Bourton-on-the-Water. Nous y sommes donc retournés récemment, et le moins que l’on puisse dire c’est que le village n’avait plus du tout le même visage!

Des gens, beaucoup de gens

Nous avions entendu que les Cotswolds étaient une destination très touristique, nous en avons eu la confirmation. Quand nous y étions mi-juin, le pays était encore confiné. Il était possible de vadrouiller sur la journée, mais tout était fermé. Du coup, c’était génial, aucun souci pour se garer ou circuler. Alors que là quand nous sommes arrivés à Bourton-on-the-Water… Oh my God!

Il y avait une énorme file d’attente… pour payer le parking. Oui, juste pour avoir son fichu ticket de parking. Bref, le délire. Nous avons été très vigilants de rester à bonne distance des gens tout au long de la journée.

The Model Village

Nous avons commencé par The Model Village. Il s’agit d’une réplique au 1/9 de Bourton-on-the-Water, construite en 1937 avec des pierres locales. C’est plutôt rigolo de se promener dans une version miniature du village dans lequel on se trouve.

Il y avait même une version miniature du village et de sa réplique. Point culture, pour ceux qui l’ignorent, c’est ce qu’on appelle la mise en abîme, ou comme Mathieu préfère le dire, l’effet Vache qui rit. What?? Mais oui, si vous faites attention sur la boîte du fromage, la vache porte des boucles d’oreilles qui sont des boîtes de Vache qui rit sur lesquelles la vache porte des boucles d’oreilles qui sont des boîtes de Vache qui rit et ainsi de suite.

Si l’idée globale du Model Village est sympathique, l’entrée (4.5 £ par personne) est un peu chère pour une visite qui dure maximum 20 minutes. Dommage aussi que l’ensemble n’est pas mieux entretenu, la plupart des bâtiments mériteraient une rénovation.

Du gras et du sang

Chip ShedPour le déjeuner, nous avons fait une cure de gras anglais, avec des fish & chips traditionnels pour Mathieu et la version crevette pour moi de chez Chip Shed. Malgré le monde, nous avons réussi à nous trouver une petite place le long des quais. Mais clairement, la quiétude qui se dégageait du village en juin avait complètement disparu.

Pour dire, en l’espace de 30 minutes, nous avons assisté à deux altercations, dont une qui s’est finie avec un mec le nez en sang.

Bon, bon, c’est quelque peu déconcerté et l’estomac bien alourdi que nous nous sommes ensuite dirigés vers le musée du village.

Cotswold Motoring Museum

Motor Museum Le Cotswold Motoring Museum propose un voyage à travers l’histoire de l’automobile du 20e siècle.

Le musée expose plus de 40 voitures, caravanes, motos ou encore vélos. Les pièces sont aussi remplies d’accessoires automobiles, de jouets, d’anciens équipements de garage, d’authentiques enseignes en émail d’un âge révolu tout autour des murs, de pompes à essence… Un joyeux bazar savamment mis en scène.

J’ai vraiment adoré la muséographie qui donne un aperçu nostalgique de la vie sur la route telle qu’elle était au siècle dernier. En plus, nous avons eu la chance d’avoir le musée quasiment rien que pour nous !

Motor Museum

Birdland

BirdlandPour terminer la journée, nous avions réservé des billets pour Birdland, un parc dédié aux oiseaux. Plus de 500 volatiles vivent dans ce zoo, dont certaines espèces rares. Il y a aussi là le seul groupe reproducteur d’Angleterre de manchots royaux.

Le cadre est vraiment joli avec ses jardins et ses bois traversés par la rivière Windrush. Plusieurs espèces vivent dans des espaces ouverts, dont des cigognes qui nous ont fait du bien au moral !

BirdlandBon, d’habitude j’évite d’aller dans des zoos, voir des animaux dans des espaces confinés n’est pas mon activité favorite. J’ai fait une exception ici, je ne saurais pas dire pourquoi. J’étais tellement excitée de sortir avec de longs mois de privations que je n’ai pas réfléchi plus loin. Ce n’est qu’une fois devant les volières que j’ai eu un cas de conscience…

J’ai apprécié la visite, mais je ne pense plus remettre les pieds dans ce genre d’endroits.

Bref, à chacun de se faire son idée, en attendant j’ai fait quelques chouettes photos là-bas.

Birdland

Birdland

Recommencer à profiter, en sécurité

Panneau Covid-19Nous avons eu la chance de découvrir Bourton-on-the-Water sous deux facettes complètement différentes lors de nos deux venues avant et après déconfinement. La version vidée de ses touristes est clairement ma préférée !

En tout cas, j’ai été agréablement surprise par le sérieux avec lequel les établissements se tiennent aux règles de distanciation sociale. Malgré la foule dans les rues, tous les endroits que nous avons visités étaient très bien organisés.

Ça donne l’espoir de pouvoir retrouver un semblant de vie normale, tout en étant en sécurité.


Retrouvez plus de photos des Cotswolds dans la partie photographie du site.

Laisser un commentaire