The Magic Roundabout Swindon
Expatriation

Nous avons survécu au Magic Roundabout

Parmi les délices d’habiter en Angleterre, outre le fait d’avoir BoJo comme Premier ministre, il y a la conduite à gauche. Et comme si ce n’était pas assez terrible de conduire sur l’autre côté de la route, il y a les ronds-points anglais. Welcome to hell.

Conduire à l’anglaise

Voiture AnglaiseTout d’abord, puisqu’on nous pose souvent la question, l’intérieur d’une voiture anglaise est très similaire à une automobile française.

Alors oui, le volant est à droite et le compteur est en mph (miles per hour), mais autrement, l’organisation est identique. Les vitesses et les pédales sont positionnées dans le même ordre qu’en France.

Une fois passée la difficulté de manoeuvrer le levier de vitesse avec sa main gauche, le principal problème est de réorienter son cerveau. Parce que oui, à un croisement, c’est à droite qu’il faut d’abord regarder, et pour dépasser, c’est par la droite qu’il faut déboîter.

Du coup, le pire, ce sont les ronds-points. Parce qu’ils les aiment les ronds-points les Anglais…

Le pays du rond-point

Rond-pointIl faut dire que les carrefours giratoires modernes ont été standardisés pour la première fois au Royaume-Uni en 1966. Depuis lors, ils se sont répandus dans le monde.

J’ai découvert ça en écrivant l’article, la moitié des ronds-points du monde se trouvent en France (dans les 50 000 d’après le dernier recensement). Mais avec ses plus de 10 000 ronds-points, le Royaume-Uni est le pays qui en détient le plus par rapport à la proportion de routes.

Elia conduiteVous l’aurez compris, impossible de les éviter en prenant le volant. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui fait que je préfère laisser Mathieu conduire quand nous louons une voiture ! Ça, et le fait que même en France, je n’étais pas vraiment ce qu’on peut appeler une pilote.

En témoignage, cette fabuleuse photo de moi qui fait semblant de conduire, alors qu’en réalité, je suis à l’arrêt juste en bas de chez nous.

En plus, comble de l’horreur, les Anglais ont une fascination pour ce qu’on pourrait qualifier une aberration de la nature : les doubles ronds-points. Vous vous réjouissez d’avoir survécu au premier carrefour giratoire qu’un deuxième vous attend vicieusement. On pourrait croire qu’il n’y pas pire. Mais ça, c’est très mal connaître les Anglais.

The Magic Roundabout

J’en arrive enfin au sujet principal de l’article. La semaine dernière, en roulant vers les Cornouailles, nous sommes passés par la terreur de tous les conducteurs du pays, j’ai nommé : The Magic Roundabout.

The Magic Roundabout SwindonIl existe à Swindon, un immense rond-point qui comporte… CINQ MINIS RONDS-POINTS ! Oui, oui, vous lisez bien. Ce carrefour giratoire a été construit en 1972 et a été élu comme l’un des plus angoissants du pays. Il tire son nom d’une série télévisée populaire destinée aux enfants (Le Manège enchanté).

Plutôt que de me perdre dans l’explication de son fonctionnement, le plus simple est de le voir en action.

Le délire n’est-ce pas ? Et pourtant, ce type de rond-point offre un meilleur débit de trafic que les autres conceptions et a d’excellentes données en termes de sécurité. En effet, les voitures se déplacent trop lentement pour causer de graves dommages en cas de collision. Nous, en tout cas, nous étions complètement largués.

Nous avons manqué notre sortie au premier essai, perdus entre les différents ronds-points. Mathieu a réussi à prendre la bonne route à la deuxième tentative, mais soyons honnête, aucun de nous deux n’a compris comment il avait réussi à faire ça.

Alors, tenté de vous essayer à la conduite sur les routes britanniques ?

Laisser un commentaire